• Le chien de mon beauf' s'appelle Ghost,

    Bonjour,

    Çà ne s'invente pas, le Doberman de mon Beauf' s'appelle ghost, c'est un goinfre

    de première, lorsqu'on est invité pour manger, il vaut mieux protéger son assiette

    et ses environs immédiats.

    Résumé d'un épisode précédent:

    Il y a eu la visite de Grisouille et de son gardien, le doberman videur des lieux et

    empêcheur d'y entrer ce qui serait plus logique.

    Le chien-fantôme de mon beauf' s'appelle Ghost,

     

     

    Le chien-fantôme de mon beauf' s'appelle Ghost,

    Le chien-fantôme de mon beauf' s'appelle Ghost,

    Revenons-en à notre journée de la Pentecôte.

    Nous arrivons vers 10h30, bonjour,bonjour, accueil chaleureux de Ghost

    grandes caresses ( quelle erreur !).

    A partir de cet instant j'étais devenu son grand

    copain et son souffre-douleurs pour la journée.

    Il s'appuyait tout le temps contre mes jambes

    et je marchais de travers.

    Cahin-caha, on descend dans le près pour donner le petit-déjeuner à Grisouille sous les rires de mon Beauf et de sa soeur (mon épouse).

    Comme par magie, Ghost me lâche les basquettes et me délivre car il n'ose pas s'approcher de Grisouille.

    Le chien-fantôme de mon beauf' s'appelle Ghost,

    J'en profite pour prendre quelques photos avant que Ghost ne se

    recolle à moi.

    Le chien-fantôme de mon beauf' s'appelle Ghost,

    Le chien-fantôme de mon beauf' s'appelle Ghost,

    Le repas était prêt, et à cet instant crucial de la journée, il fallut user de

    subterfuges pour que je me sépare de mon copain, Ghost-le-pot-de-colle, pour manger

    ce qui, en principe, m'était dû.

    Il faut préciser que la pièce est séparée par des bacs à fleurs vides pour l'

    empêcher d'avoir accès à la table. Ces quelques clichés résument l'atmosphère (lourde) pendant laquelle Ghost fût séparé de moi.

    Le chien-fantôme de mon beauf' s'appelle Ghost,

    Le chien-fantôme de mon beauf' s'appelle Ghost,

    Mais bien sûr que je t'aime encore..

    Le chien-fantôme de mon beauf' s'appelle Ghost,

    Non, j'ai quand même un doute, me répondit-il.

    Le chien-fantôme de mon beauf' s'appelle Ghost,

    Il a osé m'enfermer....dehors.

    Le chien-fantôme de mon beauf' s'appelle Ghost,

    Bon, je vais les fixer jusqu'au dessert, na çà leur apprendra.

    On appelle cela, avoir une mine déconfite pendant que nous mangions et rigolions.

    Puis, pour le restant de la journée, jusqu'à notre départ, nous sommes redevenus

    très intimes.

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Une petite suite des préparatifs du printemps avant les Saints de Glace.(2)J'ai retrouvé mon rouge-queue. »

  • Commentaires

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :