• C'est le printemps.

    Bonjour,

    Je vous fais découvrir ce que nous préparons, ô bien modestement,

    pour l'arrivée du printemps dans notre petit univers de 8 ares,18 dont une grande

    partie est occupée par la maison, des vieux thuyas malades et une descente de garage

    vertigineuse et+ en hiver.

     

    C'est le printemps.

    Tous les ans, cet ancêtre est égal à lui-même.

    Quelques jours d'un beau rose, puis les feuilles brunissent et nous avons un "mal de chien"

    en automne pour les ratisser d'entre les herbes.

     

    C'est le printemps.

    Bienvenue chez moi.

    On retourne vers les préparatifs printaniers pour traverser l'année qui vient en train-train habituel..

    On perche la coccinelle, qui ne bougera pas d'un iota pendant que les pucerons nous envahiront,

    puis l'oiseau qu'il faut décrocher d'urgence par grand vent.

     

    C'est le printemps.

    C'est par là que sortent les fleurs rescapées de l'hiver dernier, et les jardinières comblées

    à vils prix par de nouvelles plantes toutes fraîches.

    C'est le printemps.

    C'est le printemps.

    C'est le printemps.

    C'est le printemps.

    C'est le printemps.

    Ah, j'ai oublié mon lilas fétiche qui attend toujours que des oiseaux fatigués se posent

    sur lui et qui seront mitraillés depuis ma fenêtre par mon Coolpix S6400.wink2 si je pense à

    lever la tête depuis mon écran d'ordinateur.

    Oui, les préparatifs du printemps font partie des grands moments d'une vie bien tranquille.

    Avec toute mon amitié.

     

    « A la recherche d'une vie au bord d'un canalUne petite suite des préparatifs du printemps avant les Saints de Glace.(2) »

  • Commentaires

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :